• La guerre franco-prussienne de 1870

    Paragraphe précédent : Bataille de Le Mans-Champagné sur la lune d'Auvours

    "En effet, Champagné avait été vigoureusement attaqué. La brigade Bell s'était vaillamment comportée, mais aux premiers coups de feu le colonel Bell était tombé et avec lui le commandant de Trégomain. Le village défendu, maison par maison, nous avait été enlevé..." H de la Touanne

     

     

    Née d'une rivalité franco-allemande sur la question de la succession d'Espagne, la guerre franco-prussienne oppose donc le second empire français au royaume de Prusse. Les Français subissent défaite sur défaite et cette guerre se termine par le désastre de Sedan, le 2 Septembre 1870 où Napoléon III capitule entraînant, de ce fait, la perte de l'Alsace et de la Lorraine. Ce territoire sera annexé à l'Empire allemand, suite au traité de Francfort du 10 Mai 1871 jusqu'à l'armistice de 1918.

    Le 9 Octobre 1870, le Préfet requiert le Maire de Fillé-Guécelard de faire mettre à la disposition de l'administration pour le service de l'armée, 20 voitures attelées qui devront être rendues à la Caserne de la Mission le 10 Octobre. Il serait dressé procès-verbal contre les propriétaires de voitures qui n'obtempéraient pas à la réquisition pour être ensuite statué comme de droit.

    En ce qui concerne ce dernier paragraphe relatif à la réquisition de voitures attelées, il est extrait des Données chronologiques remises par Monsieur Pierre Gouet au Maire de Fillé (Pierre Gouet 2005/2006).

    Dans un ouvrage de 1888 sur la Loire, Louis Barron décrit la bataille du Mans en ces termes :

     

    Capture

     

    En Février 1871, le château du Gros Chesnay est pillé par une trentaine d'hommes (extrait du Journal pour tous du 12 Janvier 1885 sur la guerre de 1870-1871.

     

     

    La guerre de 187061871

     

    pillage du château du gros chesnay

    Ces vues sont la propriété de BNF,Fr Bibliothèque Nationale de France. Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet ainsi que Tout commentaire ou copie partielle de cet article sur autre blog Merci,

     

    illustration extraite de http://www.culture.gouv.fr/documentation/joconde/fr/

     

    Dans ce conflit, les soldats français étaient très inférieurs en nombre aux soldats prussiens...

    L'armée du Général Chanzy est vaincue au Mans les 10 et 11 Janvier 1871.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    NOUS AVONS RETROUVE QUATRE SOLDATS DE FILLÉ MORTS DES SUITES DE LA GUERRE DE 1870 CONTRE LES PRUSSIENS, CETTE LISTE EST NON-HEXAUSTIVE.

    - (sources : les oubliés de 1870 - généanet.org)

    - Pierre BOULEUX né en 1846 à Fillé et décédé le 28 Mai 1871 dans l'ambulance du campement de Wesel (Insel-Buderich), 46483 Düsseldorf Nordrhein-Westfalen, Allemagne, à l'âge de 25 ans. Il était soldat au 54° régiment d'infanterie de ligne.

    - Auguste CHEVALLIER né en 1849 à Fillé et décédé le 3 Janvier 1871 au domicile de ses parents à Pruillé-le-Chétif, à l'âge de 22 ans. Il était soldat à la garde mobile de la Sarthe - 3° compagnie.

    - Alexis TROUVE né le 22 Octobre 1847 à Fillé et décédé le 13 Janvier 1871 à l'hôpital Hieulesberg à Ulm, 89001, Tübigen, Baden-Württemberg en Allemagne à l'âge de 23 ans du typhus. Il était soldat au 8° régiment d'infanterie de ligne.

    - Louis JAMIN, né en 1840 à Fillé et décédé le 26 Janvier 1871 au domicile de son frère à Fillé à l'âge de 31 ans.

     

    La défaite de la guerre franco-prussienne va sceller la chute de l'empire français et Napoléon III meurt le 14 Janvier 1873. Il aura été à la fois le 1er président de la République Française et le dernier monarque.

     




      Le Général Chanzy , commandant en chef de la seconde armée de la Loire : il a sa statue au Mans (photo à droite).  

     

     

     

     

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Fin 1944, la Revue Historique et Archéologique du Maine publie un numéro (avec retard s'excuse-t-elle en raison des évènements de l'été 1944 et surtout du manque de papier) ; dans ce numéro elle consacre un article à une autre guerre, celle de 1870 : "L'esprit public dans le département de la Sarthe pendant et après la guerre de 1870-1871". Il est mentionné à la page 16 que "les communes d'Aigné, Fillé-Guécelard, la Suze, le Breil, Loué, Mayet, Parigné-le-Polin, Saint-Vincent-du-Lorouer, Tresson, promirent leur concours au nouveau régime et à la Défense de la Patrie.
     
    Source : Revue Historique et Archéologique du Maine - année 1944 - BNF.fr -Gallica.
     
    Monsieur Ernest-Marie Joseph de LINIERES, Maire de FILLE-GUÉCELARD est décédé au Château du Gros Chesnay en 1870 laissant trois enfants.
     
    Les 11 et 12 Janvier 1871, une extraordinaire aurore boréale perceptible dans toute la France est, bien évidemment, observé à Fillé. Ce phénomène lumineux très rare dans notre région impressionne beaucoup les anciens.
     
    Le 31 Octobre 1872, Monsieur GIRAULT, curé de Fillé se noie, son corps n'est retrouvé que le 2 Décembre.

     

     

    - sources :extraits des cahiers de Pierre Gouet pour le dernier paragraphe.

    - les oubliés de la guerre de 1870 - généanet.org pour les morts de Fillé.

     

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :